Rechercher

Notre bonne étoile

Nous aurions pu intituler cet article : "De couacs en couacs !". Pourtant, à l'issue de cette première semaine de vélo, nous restons béas devant tant de coups de bol, de hasards qui a bien fait les choses, d'aide de notre bonne étoile. Jugez plutôt :


Premier jour, pneu qui éclate -- > non seulement une personne de la maison voisine emmène Benoît acheter une chambre à air (à Blois !) mais en plus, le reste de la famille en vacances nous accueille chez leur grand-mère et arrière-grand-mère pour la nuit.


Deuxième jour, averse orageuse juste avant le pique-nique prévu avec un prêtre ami -- > Marcelle nous hèle pour nous proposer de venir le prendre dans sa cuisine.







Troisième jour, sur la route pour Châteaudun, un pont en travaux oblige à faire une grande déviation.

-- > à ce moment, passe une voiture et le conducteur nous indique le passage d'un guet juste après.











Arrivés à Châteaudun, après quelques couacs de clefs, on nous installe dans une salle paroissiale et là nous découvrons que deux de nos sacs de couchage ainsi que d'autres affaires sont trempées suite au guet.

-- > Alix rencontre la voisine qui nous invite à venir dormir chez elle ! Ce sera d'autant plus précieux que François-Xavier traîne alors une bonne fièvre depuis deux jours. Monsieur nous emmènera donc aux urgences de Châteaudun afin de vérifier qu'il n'a pas d'otite.

(La poussée de deux incisives le lendemain nous donnera la clef de cette fièvre !).





Quatrième jour : arrivée à Dangeau pour le déjeuner, rien n'est ouvert, ni la boulangerie, ni la boucherie, ni la brasserie. Qu'à cela ne tienne, nous entendant discuter avec la responsable du bar, un monsieur propose à Benoît d'aller acheter un pique-nique à l'Intermarché le plus proche !









Le soir, arrivés à Illiers-Combray, nous recroisons les barmans qui nous indiquent un bar ami à qui nous pourrons demander un moyen de loger pour la nuit. C'est là que Benoît rencontre une dame qui sera notre hôte du soir !

Cinquième jour : route d'Illiers à Nogent-le-Rotrou, arrivée dans le Perche et ses côtes.

En nous arrêtant pour nous protéger de la pluie qui se met à tomber, Alix s'aperçoit qu'elle a de nouveau crevé…

-- > une camionnette s'arrête à notre hauteur : "êtes-vous en panne ?" Nous expliquons la situation.

Et le conducteur de répondre : "Ma camionnette est vide, montez tous, je vous emmène à un endroit où vous pourrez réparer plus facilement !!"


Une dizaine de kilomètres plus tard et quelques côtes en moins, nous voici à Thiron-Gardais où nous découvrons un magnifique parc au pied d'une abbaye du XIe siècle.


Et après un petit café à l'office du tourisme, nous discutons avec un monsieur qui… habite Nogent et nous invite chez lui ! Merci Éric !


Sixième jour : Le vélo d'Alix est en réparation pour la journée car elle ne peut plus passer ses vitesses depuis deux jours. Comment rejoindre Montligeon ? Éric passe alors sa camionnette à Benoît, qui y met les remorques, lui-même prend le reste de la famille dans sa voiture et en route pour Montligeon ! Ben n'aura plus qu'à rapporter la camionnette et à faire le trajet avec son propre vélo, mais sans sacoches et charrette !






Septième jour : Benoît doit faire un aller-retour à Paris, laissant Alix avec les trois garçons.-- > La veille, au téléphone, une amie lui apprend qu'elle va passer la journée dans un parc à 1/2 h de Montligeon avec une autre amie. Cette dernière se propose pour passer prendre Alix et les garçons et les emmener aussi ! Joie pour Sixte toujours avide d'être avec d'autres enfants !!


Merci Vierge Marie, étoile des mers

Merci Vierge Marie, étoile du matin

Merci Vierge Marie, notre si bonne étoile !


Le ton est donné, Marie gère tout !




848 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout