Sainte Mechtilde

Religieuse bénédictine, sainte Mechtilde
est l’une des plus grandes figures de la vie de l’Église au Moyen-Âge.

 

Mechtilde naît en 1241 dans une famille puissante à Hackeborn en Saxe. Dès l’âge de sept ans, elle rejoint sa sœur, Gertrude de Hackeborn au monastère bénédictin de Rodersdorf, dans le diocèse d’Halberstadt.

Après avoir reçu une importante formation intellectuelle, Mechtilde devient enseignante et responsable des jeunes élèves. C’est ainsi qu’elle recueille, en 1261, une orpheline âgée de cinq et qui deviendra sainte Gertrude de Helfta. C’est grâce à cette dernière que fût connu la profonde vie mystique de sainte Mechtilde. Elle devient ensuite la directrice de l’école du monastère puis directrice du chœur et maîtresse des novices.  

carte sainte Mechtilde.jpg

Mechtilde se distingue par son humilité, sa ferveur, son amabilité, la transparence et l’innocence de sa vie, la familiarité et l’intensité avec lesquelles elle vit sa relation avec Dieu, la Vierge et les saints.

Dans le « Livres des grâces spéciales », écrit par celle qui sera sainte Gertrude, elle présente avec précision la force et la sainteté de la récitation des trois Ave. Elle est, en quelque sorte, l’une des premières propagandistes de la dévotion aux trois Ave Maria.

Ornée par la Très Sainte Trinité de faveurs et de grâces uniques et exceptionnelles, la Mère de Dieu est saluée en cette dévotion, de manière singulière qui rejaillit en adoration du Dieu trois fois saint.

 

Sainte Mechtilde de Hackeborn nous confie au Sacré Cœur de Jésus et à la Vierge. Elle invite à louer le Fils avec le Cœur de sa Mère et à louer Marie avec le Cœur du Fils.

Sainte Mechtilde.jpg